Libération : l’armée des civils sans grades

liberationlogo2.jpg

lettresnew-2.jpgliberationlogo2.jpgSimplement. Mais surement, par leurs actions, leurs dévotions, leurs implications, ces femmes et ces hommes ont contribué au «retour à la République». Eux aussi, ils ont participé au mouvement de la Libération.

__1__

Par Thomas H.
__1__

Ces femmes et ces hommes ont travaillé à la Libertion en confectionnant notamment des colis pour le compte de la Croix-Rouge à destination des prisonniers de guerre retenus dans les camps.

Dans les colis, des biscuits, des cigarettes, un peu de chocolat, bref de quoi tuer le temps de la détention en espérant des jours meilleurs. Un moment de bonheur pour ceux qui étaient prisonniers dans les camps. Retenus, contre leur gré.

Cette photo a été prise le temps d’une pause effectuée dans le travail de confection des milliers de colis de la Croix-Rouge à Lyon. Elle illustre à la fois le poids de la guerre à laquelle on est forcé de s’habituer et qui se lit dans les regards, et l’espoir de la Libération toute proche. Ils sont, les regards de ces femmes et ces hommes, le miroir d’une époque.

Avec des sourires qui se dessinent pour la photo, mais aussi des yeux interrogatifs, et des visages parfois fermés ; mais toujours en tous cas des têtes relevées. Ils sont vivants et nous imposent le respect.

En les regardant, un à un, attentivement, nous saisissons tous, tout ce qui est à venir avec la Libération : la reconstruction, par exemple.

Ces femmes et ces hommes nous aident à mettre des expressions sur cette époque troublée où l’assurance de recouvrer la liberté était comme on disait à l’époque «S.G.D.G.», c’est-à-dire «sans garantie du gouvernement». Ce sont des visages de vie, d’entraide, d’espoir, qu’il faut sans cesse avoir à l’esprit! Arrêtons-nous à les regarder droit dans les yeux, sans avoir peur de rien. Simplement pour leur rendre hommage!

Laisser un commentaire