Mais une sénatrice? Ce serait une première!

L'objectif, c'est bien de conserver avec le départ de Jean Arthuis un poste de sénateur à droite, qui soit donc dans la mouvance majoritaire départementale. Samia Soultani-Vigneron, présidente de l'UMP en Mayenne, et première adjointe à la Mairie de Laval fait cette analyse. Alors le constat, Philippe Henry n'est pas candidat, il s'estompe devant Élisabeth Doineau. C'est elle qui se présentera sous les couleurs de l'UDI pour tenter de remporter l’élection partielle de Sénateur. Et l'UMP pourrait soutenir cette candidature. Philippe Henry, UDI aussi, n'entre donc pas en lice pour tenter de combler le poste laissé vacant officiellement au premier juillet par Jean Arthuis. Un temps pour tout ?

Par Édouard L.

Le partage a été fait. - Le Maire de Château-Gontier qui préside aussi la Communauté de communes ne brigue pas la place de sénateur. Tactique? Stratégie électoraliste ? Obligation? Mauvaise négociation? C'est comme vous voulez! Philippe Henry se met manifestement en réserve. Se voit-il contraint de prendre de la distance pour pouvoir entamer une course de fond qui pourrait le conduire à repartir en campagne pour briguer un autre mandat national? Celui de député? C'est «plus dans ses envies» que de “pantoufler” au Sénat. Sauf qu'il ne suffit pas d'avoir envie!

Monter dans le train « pépère » de la sénatoriale, ça n'a pas (ou plus) de sens disent les détracteurs de cette élection au suffrage censitaire. Le Sénat a longtemps été considéré comme une chambre trop conservatrice, et même Charles de Gaulle voulait le supprimer !

Pour l'UDI, c'est une femme, Élisabeth Doineau qui siège déjà à la Région qui va s'y coller. Il lui arrive de pester contre les camions qui la freinent sur la route pour Nantes quand elle se rend au Conseil régional, non sans raison, car le...

 


Pour lire la totalité de cet article, vous devez être abonné. Choisissez une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal - Faites le choix de l'investigation en Mayenne


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
Je soutiens leglob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
Je soutiens leglob-Journal

J'ai un compte, je me connecte