Une justice délocalisée d’office !

Manifestation dans le quartier Saint-Nicolas après le meurtre de Fatoumata
En Mayenne, pas de juge d’instruction. Ceux qui les redoutaient ou les dénigraient, ceux-là peuvent s’en féliciter. Les autres qui sont intéressés par une justice plus égalitaire s’en inquiètent. C’est le Mans et son pôle d’instruction qui pilote depuis 5 ans les investigations quand une information judiciaire est ouverte par le procureur de la République à Laval.

Par Thomas H.

C’est le cas notamment pour l’instruction et le suivi de l’enquête autour du meurtre de Fatoumata, cette jeune femme guinéenne qui habitait dans le quartier de Saint Nicolas à Laval. Un quartier fait de grands ensembles et de tours, dont la réputation s’est grandement améliorée depuis une bonne dizaine d’années.

Avec les moyens de communication modernes, la proximité dans le travail entre Laval et le Mans peut se concevoir. Mais pour quel prix ? Ou plutôt quelle économie ?

« Il n'est pas possible que la Mayenne n'ait pas un vrai tribunal de grande instance, avec pôle d'instruction » déclarait en 2007 Emmanuel Doreau. À l’époque, il était bâtonnier de l'ordre des Avocats et résumait ainsi le sentiment de ses 65 collègues lavallois qui étaient tous en grève.
Carte judiciaire
Depuis les choses se sont calmées, finie la « rébellion soft » des robes noires. Les avocats se sont finalement accommodés du fait qu’on déshabille Pierre pour habiller Paul. Un pôle d’instruction au Mans à une heure de route après tout, pourquoi pas !

Et plus du tout de tribunaux d’instance à Château-Gontier et Mayenne. C’est vrai que cela faisait beaucoup d’un coup pour un « département à taille humaine ».

Mais revers de la médaille, à Laval, on poursuit et on condamne à présent dans un « beau bâtiment », même si les juges d’...

 


Pour lire la totalité de cet article, vous devez être abonné. Choisissez une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal - Faites le choix de l'investigation en Mayenne


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
Je soutiens leglob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
Je soutiens leglob-Journal

J'ai un compte, je me connecte