Au Département, le Président n’est pas prêt à partager le pouvoir avec la société civile

Il ne changera pas sa façon de concevoir sa gouvernance. Interpellé en séance publique du Conseil départemental par Guillaume Garot, le président du Département ne veut pas rajouter une feuille au mille-feuille en créant par exemple comme le demande le député PS et conseiller départemental, un conseil de développement. Instance de démocratie comme il en existe par exemple à Lille-métropole, Angers, mais aussi Nantes, ou bien à l'agglomération de La Rochelle, etc. En toile de fond de cette demande « l’épisode Fernand Puech  » qui a révélé un gros bug dans la conduite présidentielle du dossier et une certaine façon de concevoir la gouvernance.
Par Thomas H.

NB : cet article a été écrit alors que Thomas H. sur le banc des journalistes avait encore accès aux délibérations du Conseil départeme...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Pour lire la totalité de cet article, vous devez vous abonner. Choisissez l'abonnement qui vous convient pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal



faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici