Au Samu-Centre 15 à l’hôpital de Laval, la grève continue

Ils sont en grève et cela commence à porter ses fruits. Les personnels du Samu-Centre 15 sont grévistes depuis le 21 septembre 2019 et sont « assignés » tous les jours par la direction de l’hôpital qui les réquisitionne pour que le service soit opérationnel. Les vieilles revendications portent essentiellement sur les conditions de travail.

Une grève qui ne se voit pas

Par Thomas H.

« Cela fait des années que la direction de l’hôpital est au courant de nos revendications. » explique cette aide soignante gréviste depuis le premier jour mais bien présente sur son lieu de travail, comme les quinze autres salariés employés à répondre aux sollicitations des mayennais qui compose le 15. « La direction a le pouvoir de nous réquisitionner » , ce qu'elle fait pour que le service du Samu-Centre 15 puisse tout de même fonctionner.

Des revendications qui commencent à être entendues. La où ça coince en revanche, c’est sur « le doublement des personnels de nuit du lundi au vendredi... Là, c’est au point mort. Problème de budget! Voilà ce qu’on nous rétorque... »

C’est la revendication première des grévistes du Samu-Centre 15. Le doublement la nuit et puis la rémunération de ce travail de régulation des appels d'urgence effectuée de nuit. « La direction est dans l’illégalité en raison d'un arrêté... aussi à partir de Novembre, les heures de nuit seront payées 1,43 euros de plus au lieu de 1,06 euros jusqu’à présent. C'est un réajustement...». Mais « les responsables de l’hôpital ne veulent rien entendre de la rétroactivité [qui] devrait permettre de payer les personnels du Samu-Centre 15 depuis Mai 2017 avec ce supplément. », explique Maxime Lebigot de Force Ouvrière. Ce qui représente environ « 250 euro pa...

 


Pour lire la totalité de cet article, vous devez être abonné. Choisissez une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal - Faites le choix de l'investigation en Mayenne


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
Je soutiens leglob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
Je soutiens leglob-Journal

J'ai un compte, je me connecte