Les irlandais et la f[r]acture du Brexit – Par Pierre Jean Rochart

Retrait, négociations, accord impossible, Brexit dur, Theresa May, Boris Johnson, démission en série, discours de la Reine et triste feuilleton qui pourrait trouver une issue. Le dossier qui stagne sur la table de l'Europe depuis le référendum de Juin 2016 qui a autorisé la Grande-Bretagne à sortir de l'Union européenne, n'en fini pas en terme de rebondissements... Pierre-Jean Rochart rentre d'Irlande.

L'irlandais veut rester européen

Par Pierre-Jean Rochart

« On n’en veut plus, qu’ils se débrouillent!», c’est ce que clamait Fiona, une amie de dublin, la semaine dernière, lors de mon séjour en Irlande. Les Irlandais sont harassés d’avoir eu à réclamer leur autonomie, aux britanniques, depuis longtemps. Oublié Oliver Cromwell et les lois pénales contre les catholiques, oublié 1916 et le fiasco de l’attaque de la Grande Poste et des seize points stratégiques à Dublin ?

Ce n’est qu’au prix de progrès au pas à pas que l’indépendance a été acquise. Elle s'est mise en place par la partition de l’Irlande amputée de six comtés en Ulster en décembre 1921, et par la proclamation de la République le 18 avril 1949. L’indépendance a été possible par l’adhésion à la CEE, ce fut le 9 ème état à rejoindre la Communauté économique européenne le 1er janvier 1973.

Voilà pourquoi les irlandais observent le Brexit avec un brin d’indifférence. Ils ont prouvé ne pas avoir besoin de la tutelle britannique pour gérer leurs affaires, mettant en pratique le slogan Sinn Fein ( traduisez :« Nous-mêmes » ) et partant de là acquérir une identité singulière et une autonomie dans la gestion de leurs affaires. Ainsi le "Tigre celtique" a connu une période de croissance de 6,8 % entre 1990 et 2001. Des sociétés comme Dell, Microsoft, Intell, Gateway s...

 


Pour lire la totalité de cet article, vous devez être abonné. Choisissez une formule d'abonnement et de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal - Faites le choix de l'investigation en Mayenne

Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
Je soutiens leglob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
Je soutiens leglob-Journal