PCB : la mort dans l’âme

« Si le préjudice porté à l’image de marque, à la réputation et au patrimoine naturel de la région est avéré, il doit pouvoir donner lieu à des sanctions. » Aux côtés des riverains, la Région des Pays de la Loire présidée par Jacques Auxiette a donc décidé de se porter partie civile dans l'affaire de pollution aux PCB détectée autour de l'usine Aprochim situé à Grez-en-Bouère en Mayenne, une unité spécialisée dans le traitement de déchets contaminés au Pyralène.

Par Thomas H.

Sur le portail de l'usine

Jacques Auxiette, le président du Conseil régional s’appuie sur une démarche similaire à celle de l’Erica. L’atteinte à l’image, et au patrimoine, avec l’élevage en Mayenne, véritable fer de lance de l’agriculture départemen-tale. « C’est pour cette raison qu’il nous semble légitime...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Il vous reste 85% à lire. Pour obtenir l'accès à la totalité de cet article, choisissez l'abonnement qui vous convient. Vous aurez ainsi accès à tous les articles du Glob-journal



Faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement annuel
▶ 32 €/an
32 € au lieu de 36 €
J'opte pour 12 mois de lecture. Paiement en une fois. Renouvelable chaque année.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement mensuel
▶ 3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle
Renouvelé tacitement chaque mois. Sans engagement.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici