| Retour à la Une
leglob-journal
Journal d'informations, d'investigations, d'analyses et d'opinions sur la Mayenne

« Je renonce à mon investiture UDI et reprends ma liberté »

L’« hypocrisie » en politique ne paie jamais et la « comédie » du pouvoir ne permet aux citoyens que de s’éloigner de la chose politique. C’est vrai aussi ici. Pour la campagne des Législatives en Mayenne, dans la 1re circonscription de Laval - détenue par le député PS Guillaume Garot - il y avait jusque-là trois candidats à droite face à lui, ce qui fait un peu désordre. Parmi les trois, deux femmes, Samia Soultani-Vigneron (LR -Droite forte) et Béatrice Mottier avec l’investiture UDI. Apparemment, une de trop, car la politique n’aime pas les divisions affichées, ni les éparpillements, surtout quand ils se manifestent par des pertes de voix. Béatrice Mottier « progressiste » a choisi le renoncement dans ce combat, pour dit-elle garder sa liberté. La conseillère départementale, et adjointe au sénateur-maire UDI de Laval - François Zocchetto a choisi de soutenir François Fillon - explique qu’elle se refuse à « défendre des positions », celles du candidat de la droite-extrême, vainqueur de la Primaire. Et Béatrice Mottier a choisi leglob-journal pour le dire et s’exprimer, librement.

- Par Béatrice Mottier

Je suis centriste, humaniste, libérale et progressiste. En 2012, comme un grand nombre de français, j’ai suivi Jean-Louis Borloo lorsqu’il créa l’UDI. Ce qu’il était, ce qu’il défendait et incarnait faisait écho à ce que je suis et ce en quoi je crois. Faire bouger les lignes, sans dogme, incarner autre chose, être pragmatique, ouvert, aller chercher les bonnes solutions où qu’elles se trouvent.

Si j’ai sollicité et obtenu, il y a plusieurs mois, l’investiture de mon parti l’UDI, pour les Législatives, c’est que j’ai la conviction que notre territoire et notamment la 1re circonscription, est une terre de modération et de centrisme, que ces valeurs doivent y vivre et s’y épanouir.

« je ne veux pas être contrainte, au nom d’accords et de discussions, à défendre des positions (...) trop éloignées des miennes »

Au lendemain de la primaire de la droite, l’UDI comme un seul homme, a fait allégeance au candidat vainqueur tout en disant qu’elle ouvrait des discussions afin d’infléchir son programme sur des points qui tiennent à cœur à la famille centriste. Comme beaucoup, je constate jour après jour que cela n’est pas le cas. Comment être en capacité de négocier alors que l’on a déjà fait allégeance ? Je pose la question.

Aujourd’hui, je ne veux pas être contrainte, au nom d’accords et de discussions, à défendre des positions qui seraient trop éloignées des miennes et de ce en quoi je crois. Cette décision, j’aurais dû la prendre au lendemain de la primaire ; seul Alain Juppé aurait pu me faire changer d’avis ; il était le plus à même de rassembler largement. Mais c’est aujourd’hui que je renonce à mon investiture UDI, pour reprendre ma liberté.

D’aucun auront la caricature facile, je les entends déjà, mais bien peu au fond ont le courage de renoncer pour ne pas se renier. La vie et ses méandres m’ont appris que rien ne vaut la peine de perdre ce que l’on est, et d’oublier ce pour quoi on se bat.

Photo du compte Twitter de Béatrice Mottier Je vois fleurir sur les réseaux sociaux et ailleurs beaucoup de remarques perfides au sujet du terme progressiste ; je suis UDI et suis faite du bois de celles et ceux, centristes et progressistes, qui en leurs temps ont permis le droit vote à 18 ans (Valéry Giscard-d’Estaing) et ont fait que l’IVG soit un droit fondamental pour les femmes (Simone Veil).

Je ne renonce pour autant pas à faire vivre mes convictions, à travailler pour mon territoire et à aller chaque jour au contact de celles et ceux qui en font la force, au contraire.

Les décisions qui viendront seront celles d’une femme qui a repris sa liberté, je ne suis plus liée désormais par des discussions électorales dans lesquelles je ne me reconnais pas.


1 commentaire

Réagir

Par Béatrice Mottier : renoncer à son investiture UDI, mais pas à sa liberté

Publié le: 24 janvier 2017
- Lire aussi d'autres articles de la rubrique: leglob-mayenne
Politique Elections Tribune Libre Législatives2017
Acteur et vecteur de la Pensée critique en Mayenne : leglob-journal
A lire également sur votre Journal en ligne
leglob-journal, votre journal indépendant en ligne - Informations, Analyses, Opinions en Mayenne - Nous contacter : redaction@leglob-journal.fr
© leglob-journal 2017 - Mentions légales - Editorialisé avec SPIP - se connecter - RSS RSS