| Retour à la Une
leglob-journal
Journal d'informations, d'investigations, d'analyses et d'opinions sur la Mayenne

Coup de théâtre lors du dernier comité de pilotage (Copil) qui s’est réuni mardi 25 avril 2017, à Laval autour de l’avenir du collège Fernand Puech. Les représentants siégeant pour le collectif pour le maintien du collège Fernand Puech et l’Association des parents et amis du collège public Fernand Puech ont décidé de pratiquer, après une interruption de séance, ce qu’on appelle la politique de la chaise vide. Objectif faire savoir leur désapprobation sur la manière dont se déroule le Copil depuis sa mise en place par le conseil départemental de la Mayenne. leglob-journal a décidé, dans un souci d’éclairage citoyen, de publier in extenso le texte que nous ont fait parvenir les représentants des parents d’élèves, des enseignants et des élèves du collège lavallois appelé à fermer.

Verbatim

Les représentants de l’équipe éducative et des parents ont quitté la séance du comité de pilotage sur le devenir du collège Fernand Puech, suite au refus du conseil départemental de la Mayenne de reporter le comité de pilotage en date du 25 avril pour permettre l’examen des documents envoyés 3 jours ouvrés avant cette réunion. Les représentants de l’équipe éducative et des parents ont décidé de ne pas assister à la présentation de l’étude de faisabilité de la rénovation du collège.

Lors du dernier comité de pilotage en date du 21 mars, le conseil départemental s’était engagé, à la demande des représentants des parents et des enseignants, à fournir les documents d’études suffisamment longtemps à l’avance pour en permettre l’analyse, la consultation d’experts extérieurs au comité de pilotage permettant d’apporter leur éclairage ainsi que la concertation avec l’ensemble de la communauté éducative pour recueillir leur avis.

Le 20 avril, soit pendant les vacances scolaires, le conseil départemental nous a envoyé les documents servant à la réunion du 25 avril, documents techniques et de volume conséquent de 114 et 37 pages. Le 21 avril, une demande de report de séance avec un rappel des engagements du conseil départemental est envoyée, ce report devant permettre le délai nécessaire à l’examen de ces documents.

Le 23 avril, le conseil départemental répond négativement à cette demande argumentant que « cette réunion était prévue de longue date ». Le 25 avril, dès le début de la séance, Michel Hervé [le président du comité de pilotage, NDLR] est interpellé sur le non-respect des engagements pris lors du précédent comité de pilotage concernant ce délai d’envoi des documents.

La réponse apportée est la suivante : cette réunion n’a qu’une valeur informative et des questions pourront être posées ultérieurement mais sans la présence du cabinet d’étude. Autrement dit, nos questions posées n’auront pas de réponses.

Sachant que les documents en question proposent quatre schémas d’aménagement du collège, il apparaît évident que le temps imparti à la préparation de l’analyse de ces documents ainsi que la concertation avec les personnels directement concernés est très largement insuffisant. De ce fait, la réponse apportée par M. Hervé résume le peu d’importance accordé aux remarques évoquées par les participants.

Après une interruption de séance et une concertation dans une salle annexe à la salle de réunion, les membres du collectif pour le maintien du collège Fernand Puech et de l’Association des parents et amis du collège public Fernand Puech décident de quitter la séance. Ils demandent à mettre en place un calendrier de rencontres adapté permettant de prendre connaissance des dossiers et de mener les consultations nécessaires.

Après le constat, depuis bientôt une année, de l’absence d’un représentant officiel de la ville de Laval, de l’élargissement à notre insu du cahier des charges - défini en comité de pilotage - de l’enquête démographique à la commune de Montsûrs, de la « note SNCF », la demande - plutôt simple et de bon sens - des représentants de pouvoir exercer dans de bonnes conditions leur rôle au sein du comité de pilotage a été balayée d’un revers de la main.

Lire aussi : Collège Fernand Puech : un copil qui horripile de plus en plus


Réagir

Collège Fernand Puech : la politique de la chaise vide lors du dernier copil

Publié le: 27 avril 2017
- Lire aussi d'autres articles de la rubrique: leglob-société
Politique Éducation Puech
Acteur et vecteur de la Pensée critique en Mayenne : leglob-journal
A lire également sur votre Journal en ligne
leglob-journal, votre journal indépendant en ligne - Informations, Analyses, Opinions en Mayenne - Nous contacter : redaction@leglob-journal.fr
© leglob-journal 2017 - Mentions légales - Editorialisé avec SPIP - se connecter - RSS RSS