« Victime » de la précarité, il redevient député

garollande-2.jpg

Guillaume Garot n’a pas pu sauver les meubles et rester au gouvernement. Le concept du « il faut sauver le soldat !» n’a pas fonctionné. Consolation, il redevient député de la Mayenne au détriment de Sylvie Pichot qui l'a sagement remplacé pendant passage ministériel. Histoire d’un non-sauvetage.

Par Thomas H.

C’est pourtant l’histoire d’un inconditionnel d’une ministre entrée au gouvernement Valls et qui fait son grand retour. Celle qui fut candidate à la plus haute fonction de l’État. Une femme qui n’a donc pas réussi à imposer l'un de ses protégés.

La première fois pourtant cela avait bien fonctionné. En Juin 2012, Guillaume Garot avait été nommé ministre délégué à l’Agroalimentaire et se félicitait : «C’est « un grand honneur. Je suis très conscient de la responsabilité q...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Il vous reste 85% à lire. Pour obtenir l'accès à la totalité de cet article, choisissez l'abonnement qui vous convient. Vous aurez ainsi accès à tous les articles du Glob-journal



Faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement annuel
▶ 32 €/an
32 € au lieu de 36 €
J'opte pour 12 mois de lecture. Paiement en une fois. Renouvelable chaque année.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement mensuel
▶ 3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle
Renouvelé tacitement chaque mois. Sans engagement.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici