Géraldine Bannier : «Je ne fais pas dans la politique de l’entre-soi »

Comment exister en Mayenne quand on est une nouvelle arrivée, une « jeune députée » sans trop de réseau et débutante dans un monde essentiellement d'hommes ? Être la première femme élue députée en Mayenne et s’ancrer dans le paysage politique mayennais majoritairement masculin ? Pas simple. Géraldine Bannier en fait l’expérience qui doit construire son image. Élue en 2017, la députée de la deuxième circonscription de la Mayenne, représentante de la Nation avant tout, est l’objet depuis quelques temps de remarques parfois peu amènes. Dans le monde réel et celui du numérique. L’intéressée qui doit souvent se justifier, dit ne pas en avoir cure et se concentrer sur son « travail de terrain ».

Par Thomas H.

« J’ai bien conscience d’avoir peu de soutien parmi certains élus, mais beaucoup par...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Il vous reste 85% à lire. Pour obtenir l'accès à la totalité de cet article, choisissez l'abonnement qui vous convient. Vous aurez ainsi accès à tous les articles du Glob-journal



Faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement annuel
▶ 32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture. Paiement en une fois. Renouvelable chaque année.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement mensuel
▶ 3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle. Renouvelable chaque mois. Sans engagement.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici