| Retour à la Une
leglob-journal
Journal d'informations, d'investigations, d'analyses et d'opinions sur la Mayenne

Il considère les industries agroalimentaires comme des « entreprises d’intérêts publics ». Et c’est pour cela qu’il est venu en Mayenne. Pour comprendre. Fabien Gay, sénateur communiste de Seine-Saint-Denis est venu à la rencontre des « oubliés de l’affaire Lactalis ». Il souhaitait rencontrer des salariés mais cela n’a pas été possible. Il a dialogué assez longuement avec des producteurs de lait qui ont bien voulu consentir à s’exprimer. Mais, ça n’a pas été simple. Rencontre.

Par Thomas H.

Il le dit lui-même en tant que « sénateur de la République, j’aime bien aller au fond des choses, et me rendre sur le terrain, c’est une de mes missions ». Fabien Gay est membre de la commission des affaires économiques, Industrie et Emploi. Il a assisté dernièrement à l’audition par le Sénat de Michel Nalet et de la DGCCRF. À la sortie de ces auditions, il a le sentiment d’avoir « à faire à trois oubliés, les victimes, la parole des salariés et celle des producteurs du lait ». Faute d’audition officielle par le Sénat, il a eu envie de les rencontrer, ces « oubliés ».

« Les salariés ont refusé de me rencontrer et je le respecte. Mais il y a beaucoup de peur qui est réelle, dans cette affaire. Ici, en Mayenne, on se rend compte que tout le monde connaît quelqu’un qui travaille pour Lactalis et du coup moi, c’est ce que j’appelle le paternalisme d’entreprise. » Fabien Gay qui travaille dit-il pour «  la sauvegarde de l’emploi », « ne veut pas les mettre en porte à faux ». « J’ai rencontré quatre producteurs de lait qui n’ont pas de mandat ni de représentation syndical : beaucoup de souffrance, on a parlé Lactalis, mais aussi de la rémunération en général et des conditions de travail ».

Sur le Plan de reclassement proposé par Lactalis de re-déployer «  dans un rayon de 50 kilomètres autour de Craon » les salariés privés de travail en raison de la fermeture de la tour de séchage n°1, le sénateur communiste estime qu’il faudra « bien suivre ce qui se fait : ceux qui refuse la base du volontariat que deviendront-ils ? Ce n’est pas à eux de payer cette crise là ! Surtout qu’il n’y a pas de force syndicale au sein de Lactalis ! ».

« Une défaillance globale »

L’élu de la République soulève aussi la question des contraintes d’acceptation d’aller travailler à plusieurs dizaines de kilomètres de son lieu de travail habituel. « Vont-ils subir cette mobilité ou bien la choisiront-ils ? C’est une vraie question ! » Fabien Gay ajoute qu’il «  n’est pas venu ici pour faire le procès de Lactalis. C’est un système global que je dénonce. Aujourd’hui Lactalis, demain ce sera une autre industrie agroalimentaire ». Il est catégorique, il « ne croit pas que la direction ait voulu empoisonner les enfants, sciemment...  » Pour lui, « il s’agit d’une défaillance globale du système et de l’État, et aussi sur la question de la santé. »

Puis vient le problème des contrôles et des auto-contrôles. Le sénateur de Seine-Saint-Denis lance qu’« en 10 ans » on a assisté à une baisse de « moins 1000 inspecteurs pour ces contrôles. » Et aujourd’hui, ajoute l’élu, quand on interroge la DGCCRF, elle nous dit : « on ne contrôle plus, on en a plus les moyens. Et quand on y va, on fait à la va vite, on est pas en capacité de tout faire. Et aujourd’hui, on se retrouve à vérifier les auto-contrôles  ». Fabien Gay s’apprête à auditionner les contrôles missionnés par le ministère de l’Agriculture, là-aussi pour comprendre.

L’élu de Seine-Saint-Denis s’interroge aussi sur la non-publication des comptes du groupe Lactalis. « En tant que sénateur je dis quel est l’état de mon patrimoine ; cela ne me fait pas plus plaisir que ça, mais je le fais. C’est une obligation. Et je dis que l’État doit obliger Lactalis à publier ses comptes.  »

Le sénateur de Seine-Saint-Denis au siège du PCF à Laval au cours d’une conférence de presse

Mais il rajoute «  je ne fais pas le procès de Lactalis. Et je suis disponible pour rencontrer M. Besnier, parce que cela m’intéresse énormément, je le dis publiquement. Quand il le souhaite ; car je suis sûr qu’on peut avoir un vrai débat avec lui sur quelle industrie agroalimentaire on peut avoir en France et en Europe ? Et qu’est-ce qu’on fait pour ne pas être défaillant ? Il y a 16 000 auto-contrôles effectués par an, c’est la même salmonelle, la même souche - c’est l’Institut pasteur qui le dit - et personne ne s’aperçoit de rien, c’est un vrai problème ! Et ça je veux en discuter avec M. Besnier ; il faut trouver une réponse collective pour que cela ne se reproduise plus ! ».

Sur l’application de la loi qui oblige les entreprises agroalimentaires à publier leur compte, l’élu communiste estime que c’est « au ministère de l’économie de faire appliquer la loi. Et de la faire respecter. » Et sur Carrefour par exemple qui souhaite réduire sa masse salariale, le sénateur avance qu’il faut « savoir combien l’enseigne a touché dans le cadre du CICE pour l’aide à la création d’emploi, alors qu’il s’apprête à en supprimer 2400.  »

« Chape de plomb »

« C’est un truc surréaliste ! » dit-il à propos de ce que lui a dit le président de l’association des victimes du lait contaminé Quentin Guillemain, qu’il a rencontré. Le sénateur communiste explique : « Il est surveillé...il ne souhaitait pas qu’on sache qu’on se rencontrait ; ce paternalisme-là, cette peur, c’est surréaliste ! »

Le paternalisme selon Fabien Gay, « c’est une entreprise dite familiale qui institue sur un territoire une emprise énorme et sur l’ensemble des gens. C’est ça. Car demain quelqu’un qui bosse chez Lactalis : il est viré : il va bosser où ? Il est marqué à l’encre rouge surtout s’il parle. Pour le coup, il y a une chape de plomb qui pèse, et je vous le dis, je suis assez stupéfait de ça ! Et une aussi grosse boîte où il n’y a pas de syndicat, ça interroge aussi... »

Lire tous les articles sur Lactalis, dans LactalisDossier


Réagir

Lactalis, une « emprise, et une chape de plomb surréaliste sur la Mayenne »

Publié le: 9 février 2018
- Lire aussi d'autres articles de la rubrique: leglob-mayenne
53 Agroalimentaire LactalisDossier
Acteur et vecteur de la Pensée critique en Mayenne : leglob-journal
A lire également sur votre Journal en ligne
leglob-journal, votre journal indépendant en ligne - Informations, Analyses, Opinions en Mayenne - Nous contacter : redaction@leglob-journal.fr
© leglob-journal 2018 - Mentions légales - Editorialisé avec SPIP - se connecter - RSS RSS