En 1789, les Nuilléens avaient déjà pris la parole – Par Dominique Delaunay

HISTOIRE - Suite au mouvement social des Gilets jaunes qui a démarré en 2018, le Président de la République a lancé, on le sait, une grande consultation populaire, au long cours, dont les relais sur le territoire national sont les mairies. En 1789, il y eu déjà un Grand débat national, celui qu'on a désigné sous le vocable d'États généraux. Autres temps, autres mœurs, autres revendications? Pas vraiment. Dominique Delaunay s'est plongé à la demande du Glob-journal dans les archives départementales et a fait la comparaison avec le débat né des Gilets Jaunes qui a eu lieu récemment dans sa commune. Et il en ressort de grandes similitudes.

Par Dominique Delaunay *

En 1789, le roi Louis XVI, avec la convocation des États-Généraux, avait décidé que les paroisses du royaume rédigeraient chacune « un cahier de remontrances, plaintes et doléances » pour les faire connaître au Roi et « pour qu'il soit apporté le plus promptement possible un remède efficace aux maux de l'État et que les abus en tout genre soient réformés et prévenus ».

Les Nuilléens donc, réunis en assemblée paroissiale, sous le « chapitreau » de l'église, aujourd'hui disparu, et sous la présidence du procureur-syndic François Bry, - un tisserand qui était chargé de la collecte de la taille -, ont rédigé ce cahier de doléances daté du 1er mars 1789. Que voulait-il faire remonter à Versailles, comme il est écrit, « jusqu'au pied du Trône » ?

LA GRANDE PAUVRETÉ

« La
paroisse de Nuillé est une des plus imposées des paroisses du
bailliage de Laval, cependant dans la vérité, elle
est une des plus médiocres, non en raison de son étendue et de sa
population d'indigents mais de la nature de son terrain montueux et
aride. Dans ses années de plus ...

 


Pour lire la totalité de cet article, vous devez être abonné. Choisissez une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal - Faites le choix de l'investigation en Mayenne


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
Je soutiens leglob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
Je soutiens leglob-Journal

J'ai un compte, je me connecte