À 80 jours du scrutin, une équation à plusieurs inconnues

Benoit Hamon a du pain sur la planche. Car pour lui le plus dur reste à faire. Le vainqueur de la Primaire (58,71 % face à Manuel Valls 41,29 %), - mais est-ce vraiment une surprise ? - vient de recueillir une légitimité par les urnes, même si 2 millions d’électeurs ne font pas une élection grandeur nature. Hamon va devoir à présent composer à gauche.

Par Thomas H.

D’abord avec le perda...

Déjà un compte? Je me connecte


Il vous reste 85% à lire. Abonnez-vous

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement annuel
▶ 32 €/an
32 € au lieu de 36 €
J'opte pour 12 mois de lecture. Paiement en une fois. Renouvelable chaque année.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement mensuel
▶ 3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle
Renouvelé tacitement chaque mois. Sans engagement.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Faites le choix de l'investigation en Mayenne



Contactez-nous : ici