À L’Huisserie, salariée, elle renforce l’offre de soins et utilisera la télémédecine

centre_municipalsanteelle.jpg

Ils sont deux médecins salariés d'une municipalité en Mayenne. Bientôt trois. Ce qui semblait inconcevable va à présent bientôt entrer dans les mœurs. Deux médecins salariés par une collectivité et qui ne sont plus libéraux. Une femme, et Philippe Bourdiol à mi temps. Violeta Popa, d’origine roumaine, a décidé de s’installer en Mayenne. Elle est maintenant à la recherche sur Laval d’un maison à acheter. Pour cette femme médecin, « le libéral, c’est terminé! » ; elle dit vouloir faire une croix dessus pour tout le reste de sa carrière. En Creuse, où elle a exercé pendant trois ans, elle a fermé le cabinet pour faire des remplacements, quand un recruteur la contactée. À L'Huisserie, Violeta Popa dans son cabinet du centre municipal de santé va faire de la télémédecine, de l'ambulatoire et souhaite devenir Maître de stage pour former des jeunes.
Entretien
leglob-journal : Comment concevez-vous votre travail de médecin dans un centre municipal de santé ?

Violeta Popa : Je peux m’oc...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Vous voulez lire la totalité de cet article? Choisissez une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal