À L’Huisserie, salariée, elle renforce l’offre de soins et utilisera la télémédecine

centre_municipalsanteelle.jpg

Ils sont deux médecins salariés d'une municipalité en Mayenne. Bientôt trois. Ce qui semblait inconcevable va à présent bientôt entrer dans les mœurs. Deux médecins salariés par une collectivité et qui ne sont plus libéraux. Une femme, et Philippe Bourdiol à mi temps. Violeta Popa, d’origine roumaine, a décidé de s’installer en Mayenne. Elle est maintenant à la recherche sur Laval d’un maison à acheter. Pour cette femme médecin, « le libéral, c’est terminé! » ; elle dit vouloir faire une croix dessus pour tout le reste de sa carrière. En Creuse, où elle a exercé pendant trois ans, elle a fermé le cabinet pour faire des remplacements, quand un recruteur la contactée. À L'Huisserie, Violeta Popa dans son cabinet du centre municipal de santé va faire de la télémédecine, de l'ambulatoire et so...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Il vous reste 85% à lire. Pour obtenir l'accès à la totalité de cet article, choisissez l'abonnement qui vous convient. Vous aurez ainsi accès à tous les articles du Glob-journal



Faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement annuel
▶ 32 €/an
32 € au lieu de 36 €
J'opte pour 12 mois de lecture. Paiement en une fois. Renouvelable chaque année.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement mensuel
▶ 3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle
Renouvelé tacitement chaque mois. Sans engagement.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici