À Laval Agglo, le «mariage» avec le Pays de Loiron s’apparente à celui de la carpe et du lapin

La fusion entre Laval et Loiron a de nouveau refait surface en conseil communautaire à Laval. Rien n’est réglé encore définitivement, mais pour la première fois un débat, un vrai, sur la question a vu le jour en séance publique. Les ténors de la politique locale ont pris la parole pour dire tout le bien qu’il pensent de ce rapprochement-absorption ; d’autres ont laissé paraître publiquement ce qu’ils pensaient tout bas. Analyse.

Par Thomas H.

Il y a un petit coté dérisoire à vouloir faire de la politique comme au temps de Napoléon III. À s’acharner à rapprocher de force deux entités comme ce fut le cas en 1863 quand la commune d’Avesnières forte de 4000 habitants - mais aussi la commune de Grenoux - fut fusionnée avec Laval. Ce fut au mépris de tous les votes négatifs rappor...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Pour lire la totalité de cet article, vous devez vous abonner. Choisissez l'abonnement qui vous convient pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal



faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle, renouvelable chaque mois.
Formule sans engagement, résiliation à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture.
Paiement en une fois, engagement 1 an, renouvelable.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici