À Longuefuye, le site Séché : «pas d’extension, ni d’enfouissement de prévu»

La maire de Longuefuye, la premiere femme à occuper ce poste dans le village

Longuefuye, 340 habitants et un parc des Alcools racheté en 2011 par le groupe Séché ; c'est un village qui a glissé du vote socialiste au vote Front national aux dernières régionales. Sa Maire a parrainé récemment le candidat de la France insoumise. « Cela vous étonne ? » me lance Monique Doumeau avec un sourire. leglob-journal l'a rencontrée pour faire le point sur la présence de Séché sur le périmètre de sa commune.

Entretien avec la maire de Longuefuye
leglob-journal : Comment se passe cette cohabitation?

Monique Doumeau : C’est comme tout, par la force de l’habitude, j’ai l’impression que les habitants ont appris à vivre avec. C’est comme pour le village voisin Grez-en-Bouère, avec son usine Aprochim, les habitants ont du faire avec et s’y sont plus ou moins accommodés. La pollution est forte à Grez.

Elle est invisible, mais elle existe. Ici, il s’agit de déchets inertes, du mâchefer, qui ne sont pas considérés comme dangereux, c’est ce qu’on nous dit. Il s‘agit de transborder des containers. Je les ai vu, ces résidus de déchets industriels.

En fait un échantillon, dans un bocal que nous a montré Séché ; c’est noir, ça ressemble un peu à de la pouzzolane. Inertes, ces déchets, sont-ils conf...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnnez-vous pour lire la totalité de cet article. Choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne



Choisissez l'abonnement qui vous convient



Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici