Affaire FDSEA 53 : relaxe, mais aussi dispense de peine pour deux prévenus reconnus coupables

tribunalsalleaudiencebanniereok-2.jpg

Être déclaré «coupable» et se trouver au final dispensé de peine. On avait déjà connu cela avec l’épisode dans l’affaire Tapie de la Présidente du FMI qui n’avait pas été inquiétée, sauf à être traduite devant la Cour de Justice de la République. Cette fois, c’est à Laval que le phénomène se reproduit avec le jugement qui vient d’être rendu concernant les actions de la FDSEA en Mars 2011 et qui ont été jugé, il faut le rappeler, six ans après les faits.

Par Thomas H.

La relaxe pour les uns et la dispense de peine pour d'autres. Le jugement du Tribunal correctionnel de Laval présidé par le vice-président du TGI, Bruno Thouzellier, en situation à l’audience de juge unique, c'est à dire seul pour se faire son jugement, a été rendu dans le creux du long week-end de l’Ascension.

Et c'est...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Pour lire la totalité de cet article, vous devez vous abonner. Choisissez l'abonnement qui vous convient pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal



faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici