Agressions racistes de campagne en Mayenne, témoins d’une lancinante petite musique xénophobe

« Soutien indéfectible. Courage Rachid, la bêtise ne doit pas gagner.» ou bien « Tout notre soutien à Rachid, si sympa. Notre cœur démocrate est soufflé. » ou encore « et sinon la droite compte réagir aux tags racistes contre Rachid Tijane ?» Ce sont quelques-uns des messages postés sur Twitter, essentiellement des soutiens de la part des forces progressistes de gauche envoyés en nombre après l'agression raciste de campagne dont a été victime un candidat d'EELV53 en Mayenne pour les départementales.

Par Thomas H.

Les inscriptions à la peinture bleue - image internet Rachid Tijane

Derrière cet acte, il se cache en fait une très sournoise petite musique, étouffée, non franchement révélée jusque-là mais bien vivante. C'est une « illustration d'un racisme ordinaire  » écrit Rana d'Alger sur le célèbre site de microblogage. Elle s'indigne contre cette « #ignominie » qui fait, écrit un autre twittos dans son message de «#solidarité» à Rachid «que la réalité écrase la #propagande #FN » qui montre son vrai visage.

« Bougnoule  », c'est un mot violent accolé à cette réalité des « évènements  d'Algérie » qu'on a finalement fini par appeler la Guerre d'Algérie et qui a traversé la France, et la Mayenn...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnnez-vous pour lire la totalité de cet article. Choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne



Choisissez l'abonnement qui vous convient



Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici