Agriculteurs en Mayenne : pleine est leur besace, pleine de doléances et de doutes

Agriculture intensive et hyper mécanisée

Alors que s’achève le salon de l'Agriculture à Paris, la « grande vitrine de l'agro-show-business » comme disent ses détracteurs, l'inquiétude est multiforme sur le terrain pour les agriculteurs qui risquent bien de reporter majoritairement leur voix sur le parti dont on dit qu'il sera au second tour de la présidentielle de 2017. Une façon d'exprimer dès les élections départementales leur « ni-ni » à eux : ni la majorité, ni l'opposition de la droite classique.

 par leglob-journal.fr

Les agriculteurs ont le sourire de circonstance. Il est léger, ils nous ont plus habitué à des périodes de plus grand ensoleillement. Ils le portent comme un fardeau, car leur besace est pleine. Pleine de doléances, et de remontrances. Ils n'y croient plus vraiment et ils perçoivent leur avenir plut...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Pour lire la totalité de cet article, vous devez vous abonner. Choisissez l'abonnement qui vous convient pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal



faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle, renouvelable chaque mois.
Formule sans engagement, résiliation à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture.
Paiement en une fois, engagement 1 an, renouvelable.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici