Agriculture, il nous faut changer de cap – Par Dominique Morin

Une agriculture plus résiliente, c'est-à-dire à même de supporter et de surmonter les crises, des acteurs du monde agricole qui puissent vraiment s'épanouir grâce au fruit de leur travail et dans nos assiettes des produits sains qui permettent un réel mieux-vivre. La Confédération Paysanne 53 qui s’apprête à rencontrer des députés et le représentant de l'Etat en Mayenne exhorte les acteurs du monde agricole, de toute la filière, à changer de direction en effectuant un tournant majeur, pour éviter d'aller dans le mur. Tribune.

Changer de cap, au "Nom de la terre"...

Par Dominique Morin*

Vendredi dernier, 13 septembre 2019, le SPACE [ A Rennes - Ille-et-Vilaine] a refermé ses portes. Comme chaque année, le salon international des productions animales aura été la vitrine d’un certain monde agricole… Ou plutôt de l’industrie nourrie par le monde agricole, l’agro-industrie et les équipementiers restants au cœur de ce salon.

Les années passent mais il semble que cet événement promeuve encore et toujours le même modèle agricole. Comme si la société n’était pas secouée de débats sur le bien-être animal, sur l’utilisation des pesticides, sur la qualité de l’air et de l’eau, sur le climat et son dérèglement, sur les accords de libre-échange, sur le revenu des agriculteur...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnnez-vous pour lire la totalité de cet article. Choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne



Choisissez l'abonnement qui vous convient



Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici