Alain : «La fonction de penser ne se délègue point»

leglob-journal vous propose des extraits de la Pensée d’Alain qui datent de Décembre 1930, Mai 1931, Janvier 1934, et juin 1936. Pourquoi? Parce que c'est toujours moderne. Publiés dans Propos sur les pouvoirs, une compilation de textes choisis et parue chez Gallimard, ils sont signés de cet écrivain et philosophe, professeur et journaliste, qui se faisait appelé Alain. Résolument démocrate et pacifiste, « amoureux de la critique radicale du pouvoir » Émile Chartier - Alain était son pseudonyme - a développé une pensée qu'il a sollicitée au quotidien. Avec des chroniques* sur le Pouvoir qui reste vraiment actuelles.
Par Alain

Lorsqu’on me demande si la coupure entre partis de droite et partis de gauche, hommes de droite et hommes de gauche, a encore un sens, la première idée qui me vient est que l’homme qui pose cette question n’est certainement pas un homme de gauche. C’est une riposte, ce n’est pas encore une idée. […] L’homme est moyen ; l’homme est mélange ; l’homme est du centre, et tous reviennent là. […]

Je conviens que les hommes se ressemblent beaucoup quant à leurs actions ; cela vient de ce qu’ils sont tenus fort serrés par la commune nécessité. Il faut toujours bien revenir à une humanité assez inhumaine. Le révolutionnaire sera général aussi ; il connaissait lui a...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnnez-vous pour lire la totalité de cet article. Choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne



Choisissez l'abonnement qui vous convient



Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici