Après avoir pris de la hauteur, la Mayenne prend le grand large – Par Thomas H.

Attractivité – Après les 500 000 euros d’argent public fléchés sur l’entreprise de Samuel Tual, un ami d’Olivier Richefou, pour l’accès à la Tour Montparnasse, voici les 600 000 euros HT sponsorisant le bateau V and B pour porter la marque Mayenne. L’opération est officiellement dans les tuyaux du Département avec une commission d’appel d’offres (CAO) et un examen du dossier en commission permanente (CP) qui se sont déroulées lundi 8 juillet 2019, pour une présentation officielle à la presse le mardi 9 juillet dans les locaux de l’Espace Montparnasse à Paris.

Oh mon bateau, oh, oh, oh…

Par Thomas H.


Le département de la Mayenne met les voiles. Attractivité oblige. Les élus de la commission d’appels d’offres et de la commission permanente ont examiné lundi 8 juillet 2019 les documents fournis et se sont prononcés par vote sur une enveloppe globale conséquente de 200 000 euros HT annuels pendant trois années. Un budget de 600 000 euros qui ne ne tient pas compte selon nos informations de la communication liée au soutien financier du Département, et des frais affairant, par exemple, à la participation du conseil départemental au village-départ de la Transat Jacques Vabre qui partira en Novembre 2019 du Havre. Ni de la participation au village Vendée Globe en 2020, cette course en solitaire autour du monde qui s’élancera des Sables d’Olonne où sera engagé le bateau V and B sur lequel sera donc ajoutée la marque Mayenne.

La « marque » qui apparaîtra sur le Bateau V and B – Mayenne skippé par Maxime Sorel

Les élus départementaux siégeant en Commission permanente ont voté à l’unanimité les 720 000 euros du sponsoring TTC, via une convention entre V and B, l’association Vaincre la mucoviscidose qui ne finance pas et Latitude 35 emmenée par Maxime Sorel, parrain national de l’association reconnue d’utilité publique et skipper cancalais du bateau, un monocoque Open, 60 pieds Imoca, de 18 mètres 28. Latitude 35 dont Maxime Sorel est le gérant principal de cette société à responsabilité limitée est active depuis 4 ans et localisée à Saint-Malo.

Extrait du PV de la commission permanente qui s’est réunie le 8 juillet 2019

Dans la matinée du lundi 8 juillet, la veille donc de la présentation à la presse à Paris du sponsoring, la commission d’appel d’offres s’est réunie et les conseillers départementaux concernés n’ont eu dans les mains qu’un seul dossier à examiner. Pourquoi ? Parce qu’en matière de sponsoring sportif, la mise en concurrence ne s’impose pas.

Une place au soleil

V and B, quant à elle, est située dans la Zone industrielle de Bellitourne à Château-Gontier-sur-Mayenne. Elle a réalisé sur l’année 2017 un chiffre d’affaires de 2 748 800,00 € en vendant notamment de l’alcool et de la bière. C’est « un concept inédit qui a trouvé son public dans plus de 150 villes de France. (…) Le projet de sponsoring de voile est un projet d’entreprise porté par les franchisés. (…) » peut-on lire sur le site officiel de la Transat Jacques Vabre. En septembre, V and B inaugurera aussi la première édition d’un festival de musiques actuelles en Mayenne.

Le skipper du Bateau V and B – Mayenne | Image Facebook

Il y a un an, il était possible de lire dans le quotidien Ouest France à propos de l’extension du hangar de V and B sur Château-Gontier que « La communauté de communes [Du Pays de Chateau-Gontier-sur-Mayenne, collectivité présidée par le maire Philippe Henry, NDLR ] a sorti 2 971 750 € pour cette extension, d’un coût total d’un peu plus de 3 millions d’euros, écrivait la journaliste en juillet 2018 lors de l’inauguration des bâtiments. Pour sa part, poursuivait notre confrère, « Le département a dépensé 60 000 € et l’État 100 000 €. Olivier Richefou, président du conseil départemental, a salué « cette superbe réussite sur le territoire » ajoutait-on.

Depuis Château-Gontier-sur-Mayenne V and B s’est donc faite une vraie place au soleil dans le commerce de détail de boissons en magasins spécialisés qui ne cesse de croître. Une croissance sur un commerce réglementé dont la vente est interdite au moins de 18 ans et salué par tous les acteurs ou presque en Mayenne.

Quand on aime : on M décidément sans modération.


Investigations, analyses, opinions – soutenez leglob-journal

Vous avez commenté cet article :

  1. Lire aussi : Démocratie, pluralisme et média en Mayenne - leglob-journal

  2. Pour 275k euros de subvention annuelle , le conseil départemental faisait fonctionner sa base de voile sur le lac de haute Mayenne il y a encore quelques mois permettant ainsi la gratuité de l’activité aux élèves des écoles primaires du département et l’accès au plus grand nombre . Mais le conseil départemental s’intéresse toujours à la voile , cette fois pour en espérer des retombées économiques en soutenant le projet de Maxime Sorel a qui l’on souhaite toute la réussite possible . En espérant que ses exploits nautiques feront rêver nos écoliers du nord Mayenne désormais privés de cette activité éducative de pleine nature .

  3. C’est curieux: jadis, une loi interdisait le sponsoring du sport par l’alcool. Jan Janssen a gagné le Tour en 68 au sein de l’équipe Pelforth, qui a dû interrompre ses activités fin 68, malgré ce succès, et en application de la dite loi… Où est-elle passée?

    1. Merci Pascal pour votre commentaire.
      La loi Evin empêche la vente d’alcool dans les enceintes sportives (mais pas dans les fan zones). Elle prévoit également l’interdiction des publicités faisant l’apologie de l’alccol dans les affichages publics. Mais concernant le bateau V and B, cela ne pose pas de problème dans les faits en vertu de la loi. Ce qui est moralement contestable c’est que la marque Mayenne soit accolée à une entreprise commerciale qui distribue et vend justement de l’alcool…
      La rédaction

      1. Cela fait référence à une route commerciale. Il n’y a pas de marque. La transat « Jacques Vabre » devrait s’appeler la « route du café » mais c’est moins efficace en terme de financement … Soyons cyniques, imaginez 5 minutes une « route du triangle d’or » ou une « route du bois d’ébène » pour des éliminatoires à la coupe de l’America (america’s cup) …

Commenter cet article