Aprochim : «Suspension en 2013, fermeture demandée en 2017, c’est cohérent!»

APROCHIM - Benoît Marichal et Eric de Roquefeuil d' Entre Taude et Bellebranche [ETB] reviennent sur l’épisode de l’explosion-incendie qui a secoué l’usine et la population de Grez-en-Bouère, le vendredi 13 octobre 2017. ETB a été créé en 2004 pour protester contre deux projets de carrières dans le secteur de la Forêt de Bellebranche,  bien avant qu'Aprochim n'occupe le devant de la scène avec la révélation en 2011 de la pollution aux PCB. Dans un long entretien Benoît Marichal et Eric de Roquefeuil passent en revue toute la problématique de ce dossier qui empoisonne la Mayenne. Révélations et analyses.

Grand Entretien

Leglob-journal : ETB a demandé dans un communiqué de presse, il y a quelques semaines la fin du traitement des PCB à Grez-en-Bouère, est-ce que cela équivaut à la fermeture de l’usine ?

Benoît Marichal : Quand nous, à Entre Taude et Bellebranche, on demande la fin du traitement, on sait qu’il y a 90 % de chance qu’il y ait une fermeture. C’est de la responsabilité de la direction. Ils nous promettent toujours un Aprochim-2 depuis 2011 ; on nous a toujours dit qu’ils envisageaient un développement de l’entreprise de l’après-PCB. Mais en terme de visibilité économique, normalement déjà en 2011, c’était fini, le marché devait se tarir. Et c’est pour cela que l...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnnez-vous pour lire la totalité de cet article. Choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne



Choisissez l'abonnement qui vous convient



Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici