A 70 ans, Jean Arthuis vise l’Europe

Jean Arthuis choisit d’être européen. Il a fait savoir qu’il se positionnait sur cette élection de 2014, comme tête de la liste centriste dans le Grand-ouest. C'est sans doute parce que le sénateur de la Mayenne est chargé au sein de l’UDI de la «refondation du projet européen» qu'il choisit de «repartir au charbon». En 2014, à 70 ans, il s'imagine donc parlementaire européen. Euro-député. Est-ce pour montrer qu’il faut continuer à travailler le plus longtemps possible ? Ou bien est-ce pour son expérience de l’Europe et ses connaissances en tant qu’expert-comptable ?
Par Thomas H.

« L’Europe doit nous sortir de la crise » disait-il en février dans la cité malouine en Bretagne, invité d’une chambre consulaire. D’ailleurs depuis, il prend à cœur sa nouvelle ambition d’élargir ses horizons...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Pour lire la totalité de cet article, vous devez vous abonner. Choisissez l'abonnement qui vous convient pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal



faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle, renouvelable chaque mois.
Formule sans engagement, résiliation à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture.
Paiement en une fois, engagement 1 an, renouvelable.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici