A 70 ans, Jean Arthuis vise l’Europe

Jean Arthuis choisit d’être européen. Il a fait savoir qu’il se positionnait sur cette élection de 2014, comme tête de la liste centriste dans le Grand-ouest. C'est sans doute parce que le sénateur de la Mayenne est chargé au sein de l’UDI de la «refondation du projet européen» qu'il choisit de «repartir au charbon». En 2014, à 70 ans, il s'imagine donc parlementaire européen. Euro-député. Est-ce pour montrer qu’il faut continuer à travailler le plus longtemps possible ? Ou bien est-ce pour son expérience de l’Europe et ses connaissances en tant qu’expert-comptable ?
Par Thomas H.

« L’Europe doit nous sortir de la crise » disait-il en février dans la cité malouine en Bretagne, invité d’une chambre consulaire. D’ailleurs depuis, il prend à cœur sa nouvelle ambition d’élargir ses horizons...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Il vous reste 85% à lire. Pour obtenir l'accès à la totalité de cet article, choisissez l'abonnement qui vous convient. Vous aurez ainsi accès à tous les articles du Glob-journal



Faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement annuel
▶ 32 €/an
32 € au lieu de 36 €
J'opte pour 12 mois de lecture. Paiement en une fois. Renouvelable chaque année.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement mensuel
▶ 3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle
Renouvelé tacitement chaque mois. Sans engagement.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici