Des tweets et des idées fugaces

ggarotwitt.jpg

En Mayenne aussi, Twitter bouleverse le petit monde des communicants. Sur le réseau des gazouilleurs, des élus ou des décideurs mélangent allègrement vie publique et vie privée et s'expriment au même titre qu'un citoyen ordinaire. Désacralisation à double tranchant? En tout cas, le “réseau social” a provoqué indirectement des changements de fond sans que l’on ne s’en aperçoive. Démonstration avec des profils en lien avec la Mayenne.

Par Édouard L.

Sur la Twittosphère qui s’est construite peu à peu, l’âge moyen d'utilisation serait 40 ans, nous dit une étude et 21% de ceux qui ont des comptes seraient des femmes. Tout le reste soit 79%, seraient des Twittos. Le message sur twitter aurait donc un genre, en l’occurrence masculin. Twittos et twittas, pas très beau, vous en conviendrez!

Deuxio, le cycle classique de l’information est rompu. Ce n’est pas la fin du communiqué de presse à destination des journalistes priés de relayer l'info, mais presque.

Des discussions privées se déroulent sur le réseau social au sein desquelles des citoyens, mais aussi des journalistes et des élus de tout bord sont sur le même plan d’égalité. Ce qui ne va pas parfois sans poser question.

On ne sait pas toujours - car en règle générale, on ne le distingue pas clairement - si le “resp...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnnez-vous pour lire la totalité de cet article. Choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne



Choisissez l'abonnement qui vous convient



Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici