Au conseil municipal de Laval : quand le passé ressurgit, pollue et contrarie

laval_hotel_ville-3.jpg

Une chaise vide, un paquet de délibérations haut de six centimètres, et des échanges qui font souvent référence au passé. Ce lundi 26 juin 2017, le conseil municipal de Laval a été à fleurets mouchetés, avec une majorité qui ne semble pas respecter l’opposition et une opposition qui systématise ses remarques et a du mal à se faire entendre. Analyse.

Par Thomas H.

 

« Qui vote contre ? » À cette question le sénateur-maire de Laval a vu, durant la soirée, les bras de l’opposition municipale se lever à plusieurs reprises. Par exemple à propos des tarifs des cantines, qui vont «augmenter de 10 centimes par repas»ou sur les TAP qui seront payants de la maternelle à l’élémentaire, des Temps d’activités Périscolaires qui coûtent 1,5 million d’euros à la ville. Dans ce débat, le ...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnnez-vous pour lire la totalité de cet article. Choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne



Choisissez l'abonnement qui vous convient

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire



Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici