Au conseil régional, « Touche pas à mon TER ! » disent la gauche et les écologistes

Le parvis de la gare de Nantes en Loire-Atlantique

Tribune - Ouvrir à la concurrence le réseau ferroviaire régional (TER) : pour le groupe socialiste, écologiste, radical et républicain (SERR) du Conseil régional des Pays de la Loire, "c’est non ! L’amélioration du service rendu aux Ligérien.ne.s peut et doit passer par un partenariat renouvelé avec la SNCF" écrivent-il dans un tribune que leglob-journal publie pour éclairer ses lecteurs.

Le service public du train en région deviendra-t-il privé?

Par le groupe socialiste, écologiste, radical et républicain du Conseil régional des Pays de la Loire

Depuis l’adoption de la réforme ferroviaire en 2018, les Régions peuvent retirer à la SNCF l’exploitation du réseau TER pour l’attribuer à un opérateur privé à la suite d’un processus de mise en concurrence. L’orga...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Pour lire la totalité de cet article, vous devez vous abonner. Choisissez l'abonnement qui vous convient pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal



faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle, renouvelable chaque mois.
Formule sans engagement, résiliation à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture.
Paiement en une fois, engagement 1 an, renouvelable.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici