Au conseil régional, « Touche pas à mon TER ! » disent la gauche et les écologistes

Le parvis de la gare de Nantes en Loire-Atlantique

Tribune - Ouvrir à la concurrence le réseau ferroviaire régional (TER) : pour le groupe socialiste, écologiste, radical et républicain (SERR) du Conseil régional des Pays de la Loire, "c’est non ! L’amélioration du service rendu aux Ligérien.ne.s peut et doit passer par un partenariat renouvelé avec la SNCF" écrivent-il dans un tribune que leglob-journal publie pour éclairer ses lecteurs.

Le service public du train en région deviendra-t-il privé?

Par le groupe socialiste, écologiste, radical et républicain du Conseil régional des Pays de la Loire

Depuis l’adoption de la réforme ferroviaire en 2018, les Régions peuvent retirer à la SNCF l’exploitation du réseau TER pour l’attribuer à un opérateur privé à la suite d’un processus de mise en concurrence. L’orga...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Il vous reste 85% à lire. Pour obtenir l'accès à la totalité de cet article, choisissez l'abonnement qui vous convient. Vous aurez ainsi accès à tous les articles du Glob-journal



Faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement annuel
▶ 32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture. Paiement en une fois. Renouvelable chaque année.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement mensuel
▶ 3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle. Renouvelable chaque mois. Sans engagement.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici