Aurélien Guillot (PCF 53) : «Nous ne voulons pas changer de nom, nous sommes fiers de ce que nous sommes»

Aurélien Guillot Secrétaire départemental du Parti Communiste Français en Mayenne est sur leglob-journal. Les élections régionales et la «droitisation de l’échiquier politique», l'échec du Front de Gauche, le nécessaire renouveau politique, mais aussi le rajeunissement du PCF, Aurélien Guillot, la trentaine, porte sur tous ces points un regard qui se veut lucide. Même chose avec la proximité des hommes politiques aux postes clés en Mayenne dans le même cabinet d'avocats d'affaires, Aurélien Guillot estime que «cela pose de vraies questions». Quant à la gestion de la ville de Laval par la majorité, le Conseiller municipal d'opposition la qualifie de «sans grandes ambitions».
Entretien avec Aurélien Guillot

leglob-journal : Les élections régionales 2015 : que retenez-vous de ce scrutin régional « nationalisé »?

Aurélien Guillot : Le 13 décembre, la mobilisation a évité le pire. Manifestement, un nombre important de gens a ressenti comme un grave danger pour la démocratie l'élection du FN à la présidence de régions. Mais malgré ce sursaut, les scores atteints par le FN sont dramatiques et alarmants. La droitisation de l'échiquier politique, engagée par Nicolas Sarkozy d'un côté, la politique libérale du gouvernement de l'autre, place l'extrême-droite sur orbite pour 2017...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnnez-vous pour lire la totalité de cet article. Choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne



Choisissez l'abonnement qui vous convient



Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici