Avortement, l’enquête impossible en Mayenne #2

Droit des femmes et accès à l'IVG, rien n'est jamais acquis! C'est ce qui ressort de cette enquête, 40 ans après la légalisation de l'IVG. Déjà, simplement pour en parler, les blocages interviennent à tous les niveaux : sociaux, médicaux et politiques. Aborder le sujet relève de la gageure : plus on s'approche de ceux qui le pratiquent ou s'y opposent, moins il est possible d'en parler. Ce goût du silence apparaît particulièrement néfaste. Il ne profite qu'à ceux qui s'opposent à ce droit et ils sont de plus en plus nombreux.

Par Marrie de Laval

Une étude nationale pour 2006 relève que « Chez les mineures, le taux de recours (à l'IVG, note de l'auteur) est inférieur à 9 ‰, soit moins d’une jeune fille de 15-17 ans sur cent. Il est deux fois moins fréquent que parmi les jeunes filles de 18 et 19 ans.  »

En 2015, pour l'ensemble de la France, les IVG pour les 15-17 ans représentent 7,6‰ mineures contre 19,5‰ chez les 18-19 ans. Avec les chiffres communiqués par Elisabeth Doineau, sénatrice et conseillère départementale UDI, en charge de la commission « Enfance-Famille-Insertion-Habitat », il pourrait s'agir alors, pour le département, d'une simple variation exceptionnelle parmi une tendance générale baissière.

Pour l'année 2015, les services du département de la Mayenne ont...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnnez-vous pour lire la totalité de cet article. Choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne



Choisissez l'abonnement qui vous convient



Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici