Béatrice Mottier : « Je suis très connectée, mais je repasse toujours au contact direct » 

À l’heure où le fossé se creuse entre la classe politique et les citoyens, les réseaux sociaux permettent pourtant d’interpeller très facilement les élus. Cette série est consacrée à comprendre comment les élus fonctionnent avec ces nouveaux outils pour communiquer, dialoguer avec les citoyens. Pour ce quatrième épisode, Béatrice Mottier, adjointe à l’attractivité, l’innovation et la prospective à la ville de Laval, conseillère communautaire, conseillère départementale et candidate aux législatives, nous explique qu’elle aime les interactions numériques avec les citoyens, tout en gardant comme priorité le contact direct sur le terrain.

Par Julie Vandard

« Je renonce à mon investiture aux législatives et reprends ma liberté. Je refuse la prise d’otage. » C’est sur Twitter que Béatrice Mottier a annoncé la nouvelle. Une centaine de caractères ont suffi à la - toujours - candidate pour créer la surprise dans cette pré-campagne des législatives dans la très disputée première circonscription de la Mayenne.

Pas étonnant d’ailleurs, elle avait déjà exprimé son mécontentement depuis que l’UDI a annoncé soutenir François Fillon comme candidat unique de la droite et du centre.

Ou encore dans ce « #tweetdudimanche ».

Et puis cette Tribune qu'elle accepte de publie...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnnez-vous pour lire la totalité de cet article. Choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne



Choisissez l'abonnement qui vous convient



Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici