Biodiversité : « la bonne conscience des textes » – par Jean-Marc Lalloz

Les textes de loi sans actes permettent de se donner bonne conscience - Illustration leglob-journal.fr

© illustration leglob-journal.fr

En terme de respect de la biodiversité, "les bonnes intentions" ne suffisent pas. Il faut non seulement des "mots forts" mais aussi des actes qui soient en correlation avec les textes de Droit, estime Jean-Marc Lalloz. En matière de "Droit de l’environnement et de biodiversité : des mots forts verdissants mais sans réelle volonté politique en actes et en moyens" ne servent qu'à se donner "bonne conscience" et ne permettent pas de lutter efficacement contre les émissions de gaz à effet de serre - An...

La suite est réservée aux abonné-es

Déjà abonné-e ?  Se connecter

Pas encore abonné-e, faites-le ci-dessous ⤵

  • Lisez ce qu’on ne lit pas ailleurs en Mayenne
  • Soutenez un journal indépendant adossé à une association reconnue d’intérêt général
  • Nouveau et plus simple, payez par prélèvement SEPA - Paiement sécurisé

Abonnement mensuel
▶ 3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle
Paiement mensuel. Renouvelé tacitement chaque mois.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
J'écoute les podcasts et visionne les vidéos
 
Abonnement annuel
▶ 32 €/an
32 € au lieu de 36 € pour 12 mois de lecture.
Paiement annuel, renouvelable tacitement chaque année.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
J'écoute les podcasts et visionne les vidéos
 
Abonnement de soutien - Asso et institutions
👉 60 €/an
J'apporte mon soutien à leglob-journal -
Paiement renouvelable tacitement chaque année
J'ai accès aux archives du Glob-journal
J'écoute les podcasts et visionne les vidéos
 

Sur tous les écrans, ordinateurs, tablettes et smartphones : lisez leglob-journal.fr



Contactez-nous : ici