Biométrie pour le tri

Au Moyen-Orient, à Dubaï les autorités disposent de 250 000 photos de l’iris de l’œil de personnes expulsées, non tolérés sur le territoire de l’émirat. Des “captures” enregistrées dans un fichier, le plus grand au monde de ce type. La biométrie utilisée à grande échelle a fait des tentatives d’incursion en Europe lors de grands événements.

Par Édouard L.

Dans cet endroit de la planète, la biométrie a fait son apparition à l’aéroport en 2003 pour le contrôle des passeport et des visa. C’est un professeur de Cambridge qui a mis au point le logiciel grâce à un algorithme spécifique.

A distance - L’iris de l’œil, c’est pourtant l’image la moins facile à obtenir car l’iris est sans cesse en mouvement et sa cornée réfléchissante renvoie la lumière. Plus fort, un programme baptisé...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnnez-vous pour lire la totalité de cet article. Choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne



Choisissez l'abonnement qui vous convient

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire



Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici