« Booster » l’innovation des entreprises en Mayenne avec « Time to Concept »

Depuis une année déjà, l’Institut de l’Ecole Nationale Supérieure des Arts et Métiers, propose une chaire intitulée « Time to Concept  ». Mise en place par le professeur Simon Richir, ces "cours" s’adressent aux entreprises qui souhaitent « booster » leur processus d’innovation. L’école d’ingénieurs, désormais connue sous la marque Arts et Métiers organisait d’ailleurs un évènement en octobre 2018, dans ses locaux, au Laval Virtual Center situé sur le campus de la Technopole de Changé. Curieux de tout évènement susceptible de faire sortir le département de sa zone de confort ou de le révéler sous un nouveau jour, leglob-journal y était présent.
Par Marrie de Laval

Il s’agit simplement, si on peut dire, pour les entreprises d’éprouver des technologies et des méthodes de recherches, et d’innovations à la pointe des technologies immersives ou augmentées pour accélérer la production de biens. Le but, c’est de mettre en œuvre un procédé moins chronophage et plus "parlant" en réduisant ainsi les coûts de développement. En termes de réalité, qu’elle soit virtuelle ou augmentée, l’agglomération lavalloise s’appuie sur ces technologies pour faire savoir qu’elle regorge de talents et de savoir-faire dans ses écoles et centres de formations de haut niveau. On ne le sait pas beauco...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnnez-vous pour lire la totalité de cet article. Choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne



Choisissez l'abonnement qui vous convient



Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici