Brexit : pourquoi le Parlement britannique refuse de ratifier l’accord 

L’Europe sera au cœur des préoccupations des électeurs en Mai prochain. Mais quelle Europe ? Une Europe moins « économie de marché » ? « L’autre Europe, - a déclaré le député européen Jean Arthuis à Laval, alors qu'il s'adressait dans un débat sur l'Europe à un public de retraités à l'invitation de la CFDT -, il va bien falloir qu’on la fasse [...] Pas un seul géant européen du numérique, ils sont tous américains [...] Nous avançons sur le terrain social, mais nous sommes encore en lisière de l’essentiel [...] En raison des égoïsmes nationaux, des supra-nationales de la Finance ou du numérique, les états membres n’ont plus les moyens de leurs prérogatives et cette impuissance fait le lit du populisme [...] a ajouté Jean Arthuis. Ce qui conduit par exemple au Brexit et à la partie de bras de fer que traverse le peuple britannique et dont il se serait bien passé.

Par Henri Marteau

Le 15 janvier dernier, le Parlement britannique a massivement rejeté l'accord, ou plutôt ce que j'appelle le « diktat », sur le Brexit imposé à  Theresa May par l'Union Européenne. Au sommet de Salzbourg le 17 novembre dernier, le projet présenté par la Première ministre a été unanimement rejeté. À partir de ce moment, les vingt sept se sont unis pour imposer à Theresa May l'ensemble de leurs conditions qui sont de deux ordres.

D'abord une phase de transition est prévue à partir du moment où le Royaume-Uni quittera l'Union Européenne le 29 mars 2019, avec environ deux années de négociations concernant les futures relations du pays avec Bruxelles, jusqu'à fin 2020.

Pendant cette période, le Royaume-Uni devra continuer de respecter les règles de l'Union Européenne et de payer sa contribution... En réalité, cette période de transition ne lui ...

 


Pour lire la totalité de cet article, vous devez être abonné. Choisissez une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal - Faites le choix de l'investigation en Mayenne


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
Je soutiens leglob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
Je soutiens leglob-Journal

J'ai un compte, je me connecte