Butins de société

braquage.jpg

Une boulangerie, une grosse épicerie, finalement tout semble bon pour le vol à main armée. Le braquage en milieu rural se serait-il intensifié en 2010 en Mayenne, dont on loue par ailleurs le calme et la tranquillité ? Pas vraiment. Ce sont plusieurs faits ramassés sur peu de temps qui donnent cette impression.

Par Thomas H.

Pour exemple cette petite ville de Mayenne connue surtout pour son passé tourné vers l’extraction d’ardoise et ses mines. Une activité industrialisée qui a fixé dans ce secteur du département des générations d’ouvriers.

La supérette de Renazé a été braquée en cette fin d’année. Ils étaient armés d’un fusil. Environ 2 000 euros se sont retrouvés dans la poche des braqueurs.

C’est le second braquage commis un peu avant les fêtes dans le Sud du département de la Mayenne en l’espace de deux semaines. Le premier, c’était contre la boulangerie-pâtisserie de Saint-Aignan-sur-Roë, à 9 km de Renazé. Cela s'est passé un Samedi un peu après 18 heures.

Les moyens du bord - rois personnes cagoulées et armées d’un fusil de chasse font irruption dans la boulangerie. La commerçante perd son sourire et obtempère sous la contrainte. En poche, quelques centaines d’euros seulement.

La Mayenne encore, à Louverné cette fois, petit bourg de la deuxième couron...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnnez-vous pour lire la totalité de cet article. Choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne



Choisissez l'abonnement qui vous convient



Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici