Ce que les subventions de la réserve parlementaire disent de votre député en Mayenne…

Des sommes et des subventions. 130 000 euros en moyenne, c'est ce dont dispose un député au nom de la réserve parlementaire - et quand on est président de groupe ou de commission, c'est le double - ce qui n'est pas rien. Certains diront que la réserve parlementaire, c'est du «clientélisme», la possibilité de «s'acheter» des voix en prévisions de futures élections. Ce sont sans doute de mauvaises langues ! La réserve parlementaire jusque-là était soumise à une opacité totale. A présent, et depuis janvier 2014, il est possible de savoir par le menu qui donne quoi et à qui, et c'est donc un progrès incontestable. Encore faut-il avoir accès aux données et avoir du temps pour les analyser. Pour en faire une lecture éducative, il suffit aussi d'avoir envie de se pencher sur la question. Analyser et décrypter, ce que tente leglob-journal.

Par Édouard L.

20 000, 14 000, 10 000 euros, ce sont les montants les plus élevés des subventions accordées en 2015 par les 3 députés mayennais. Pour des travaux bien moins couteux que la déviation de Moulay par exemple dans le Nord du Département qui aura couté 36 millions d'euros.

Avec comme tiercé pour ces "grosses subventions" dans l'ordre Guillaume Garot (PS), Yannick Favennec (UDI) et Guillaume Chevrollier (LR). Ce dernier a ains...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnnez-vous pour lire la totalité de cet article. Choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne



Choisissez l'abonnement qui vous convient



Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici