Clivage local

De la difficulté de faire vivre une opposition politique. Prenez l’exemple de la ville de Château-Gontier dirigée par Philippe Henry qui connaît son deuxième mandat en tant que maire. Celui qui se verrait bien député du Sud Mayenne avance des «raisons de con-sensus», quand il refuse de donner une place et une visibilité à l’opposition. Clivage et volonté de cliver.   

Par Thomas H.

Le maire préside également l’assemblée communautaire qui regroupe plusieurs communes du Pays de Château-Gontier. La Gauche rassemblée sous la houlette du Docteur Gé quémande sans l’avoir obtenue une place pour y siéger. Une représentation, un fauteuil, bref quelque chose pour exister un peu plus, quoi! «SVP»!
Un jour peut-être
«Je ne le souhaite pas» a dit à plusieurs reprises, Philippe Henry en réponse à la requête remise maintes fois sur la table par le Parti socialiste. «Le besoin de sérénité et les règles du jeu sont fixées (…) mais un jour peut-être si vous [La Gauche, NDLR] êtes capable d’abandonner le vote dissonant vous pourrez rejoindre cet endroit où l’on sert l’intérêt général» .

Voilà qui est dit, sans ambages. La gauche ne saurait faire entendre qu’un discours dissonant et servirait l’intérêt particulier ? Dissonant ou bien différent ?
Pourtant pour la gauche fait remarquer...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnnez-vous pour lire la totalité de cet article. Choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne



Choisissez l'abonnement qui vous convient



Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici