Comme un dimanche à la campagne après l’abandon de l’aéroport de NDdL

Avec Michel Perrier, retour sur un samedi de fête à Notre-Dame-des-Landes. En janvier dernier, le 17, Édouard Philippe a annoncé qu'il était décidé de renoncer à ce projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes que Michel Pierrier qualifie «d'un autre temps». C'est une «décision politique courageuse» dit-il , mais «ce n'est pas une surprise» : à partir du moment où l'optimisation de l'aéroport actuel était sérieusement étudiée, la quasi-totalité des spécialistes de l'aérien considérait en effet que l'aménagement de l'aéroport actuel de Nantes-Atlantique était une meilleure solution, moins coûteuse financièrement, moins destructrice de façon environnementale.

Par Michel Perrier

Combien étions-nous ce samedi 10 février 2018? Selon la police 8 500, selon les organisateurs 30 000. Très...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Pour lire la totalité de cet article, vous devez vous abonner. Choisissez l'abonnement qui vous convient pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal



faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle, renouvelable chaque mois.
Formule sans engagement, résiliation à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture.
Paiement en une fois, engagement 1 an, renouvelable.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici