Considérations citoyennes en fin de campagne – Par Cassandre

L’inquiétude me ronge en cette veille de premier tour. Plus qu'en mai 2007, parce que l'état d'urgence est activé. Non parce que les temps sont troublés mais parce que cette urgence est dévoyée par sa permanence et son inadéquation. Au soir des résultats définitifs, je ne veux pas avoir à me dire « La République est morte, vive la République ! » parce qu'à son décès, une certaine dictature molle ou dure prendrait sa place, toujours à cause de ces lois dites sécuritaires qui privent de liberté, sûrement, sans aboutir à la tranquillité et à la sécurité auxquelles chacun est en droit d’aspirer.

Par Cassandre

Car après tout, qu'est-ce que' « être en République » ? C'est tendre vers un projet de société, actuellement résumé dans une devise « Liberté, Égalité, Fraternité  », servi par ...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnnez-vous pour lire la totalité de cet article. Choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne



Choisissez l'abonnement qui vous convient

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire



Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici