Coronavirus, grand révélateur des errements de notre société – Par Nicolas Chomel

Le virus devient viral. Sur le terrain, après la Chine, c'est au tour des autres continents d’être touchés et l'Europe n'est pas épargnée. L'Italie, et la France avec des foyers de contaminations potentiels qui ont obligé le gouvernement à entrer dans la phase deux du plan de prévention. Interdiction des rassemblements de mille personnes, établissements scolaires fermés dans certains départements, annulations de salons et de foires... La prévention va jusqu'à l'interdiction du public aux entraînements du stade lavallois en Mayenne... Au delà de ça, le virus devient aussi viral dans les médias. Nicolas Chomel estime que "le COVID-19 met en évidence les dysfonctionnements de la mondialisation et ses limites".

Virus et viralité... avec et sans les réseaux sociaux...

Par Nicolas Chomel

Depuis bientôt un mois, il ne se passe pas un jour sans que les médias ne parlent de l’épidémie de COVID-19 dont le foyer a démarré en Chine, dans la ville de Wuhan en décembre 2019. Au dernier recentrement (ce samedi 7 mars) le virus avait contaminé 1 126 personnes en France et provoqué 19 décès.

Devant ce début de pandémie mondiale, le premier ministre a convoqué un conseil des ministres extraordinaire, le samedi 29 février après-midi, pour prendre des mesures d’urgence dont… l’utilisation de l’article 49-3 pour stopper le débat parlementaire sur la réforme des retraites.

Pourtant, une observation attentive des faits, nous révèle que d’une part, le coronavirus n’est pas beaucoup plus virulent ni ne se propage plus vite que la grippe saisonnière qui fait entre 8000 et 10000 morts par an en France. Comme l’a dit l’économiste Dominique Seux sur France Inter « Imagine-t-on deux alertes par jour, sur les smartphones, sur les morts (583) de la route ? »....

 


Pour lire la totalité de cet article, vous devez être abonné. Choisissez une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal - Faites le choix de l'investigation en Mayenne


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
Je soutiens leglob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
Je soutiens leglob-Journal

J'ai un compte, je me connecte