Dématérialiser les services publics « au détriment de ceux qui vivent en milieu rural »

Une grève nationale le 14 mars 2019 et une déclinaison en Mayenne au Centre des Impôts de Laval suivi "par un tiers des agents" selon les syndicats. Et derrière ce "mouvement", une préoccupation bien plus vaste. La "désertification du service public" et sa sauvegarde. Des services publics qui s'éloignent de plus en plus du milieu rural, véritable laissé pour compte d'une "politique qui ne dit pas son nom". Une représentante de FO et un syndicaliste de la CFDT répondent à nos questions.

Réponses croisées sur leglob-journal

Leglob-journal : Vous êtes ici pour défendre bien au delà du périmètre immédiat les fonctionnaires de la Finance publique, c’est ça ?

Wilfrid Lemaréchal : Oui, on ne défend même plus le bout de gras, comme on dit, des fonctionnaires mais toute la société, car c’est le service public qui disparaît. En Mayenne il s’agit d’un département très rural et le retrait des services publics en zones éloignées des villes, on sait ce que c’est... C’est la montée des extrémismes... C’est l’affaiblissement de la cohésion sociale... C'est tout ça. Et là, on ronge l’os, on en est là...

Il y a quelques temps le Défenseur des droits, Jacques Toubon a rappelé les conséquences de la fracture numérique sur cette cohésion sociale à travers les reformes qui ...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnnez-vous pour lire la totalité de cet article. Choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne



Choisissez l'abonnement qui vous convient



Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici