Denis Waleckx : « il y aura encore, hélas, des fermetures de classes et de sites… »

ÉDUCATION - La carte scolaire en Mayenne. Le département rend dix-sept postes d'enseignants au Recteur, se voit contraint de fermer deux écoles et dix-huit classes ; il n'en ouvre que huit. La faute, selon Denis Waleckx, le Directeur académique des services de l'Éducation Nationale en Mayenne (Dasen), à la "tendance baissière de la démographie scolaire" qui appellera d'autres mesures de ce types à l'avenir.

Grand entretien avec Denis Waleckx*

Leglob-journal : Vous avez pris un peu plus d’expérience dans l'épineux problème de l'élaboration de la carte scolaire ? Comment se présente-t-elle cette année ?

Denis Waleckx : C’est une carte une carte scolaire qui a été plus facile à mettre en place parce que je connais mieux les élus, le territoire, parce qu’on a signé une convention ruralité, et qu’il existe une relation de confiance et de responsabilité partagée. Je crois que ça fonctionne bien. Mais cette carte scolaire est un peu plus complexe cette année parce qu’on se voit retirer 17 postes d’enseignants et donc la symbolique des "moins 17" est importante.

Il m’a fallu expliquer et objectiver les causes de ce retrait et expliquer en quoi la politique nationale avait tenu en compte la ruralité mais pas que la ruralité, mais aussi d’autres formes de ...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnnez-vous pour lire la totalité de cet article. Choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne



Choisissez l'abonnement qui vous convient



Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici