Des forces, des convictions et de l’eau sous les ponts…

Sur-exposition médiatique : est-ce bien raisonnable?

La frustration crée le désir! Toute défaite politique suscite ou détruit l'envie de continuer. Après la défaite de la gauche à Laval, c'est donc l'oubli qui semble s'imposer pour ceux qui avaient créé en 2008 la surprise de l'alternance. Les feux des projecteurs se sont lentement détournés des «perdants» et principalement, la lumière se concentre vers les « vainqueurs » que l'on doit apprendre à connaître et à (re)découvrir collectivement. Mais certains disent «pour éclairer quoi? Quant à la Gauche «laminée», elle devra se reconstruire!»

Par Édouard L.

Dans le camp des « perdants » se trouvent Jean-Christophe Boyer, mais aussi Guillaume Garot et presque toute l'équipe sortante qui a été pratiquement «KO debout». Avec le sentiment plus ou moins fort d'avoir été «remisé», et même p...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Pour lire la totalité de cet article, vous devez vous abonner. Choisissez l'abonnement qui vous convient pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal



faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle, renouvelable chaque mois.
Formule sans engagement, résiliation à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture.
Paiement en une fois, engagement 1 an, renouvelable.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici