Déserts médicaux : «Aménageons le principe de la libre installation»

C’est ce qui s’appelle avoir de la suite dans les idées. Un amendement en 2015 qui ne passera pas alors qu'il était dans la majorité, une proposition de loi enterrée en janvier 2018, et une autre, un an après, qui refait surface dans un contexte social bien différent. Pour le député PS Guillaume Garot, pas question de baisser les bras : les déserts médicaux doivent être éradiqués, et il s’y attelle à nouveau. Le mayennais croit dur comme fer que l’on peut, par la loi, inverser les mentalités et faire en sorte que les médecins libéraux puissent être installés dans des territoires qui en sont exsangues ; et sans que l’on ne touche radicalement à la sacro-sainte liberté d’installation. 

Entretien avec
Guillaume Garot

leglob-journal : Votre nouvelle proposition de loi...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Pour lire la totalité de cet article, vous devez vous abonner. Choisissez l'abonnement qui vous convient pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal



faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle, renouvelable chaque mois.
Formule sans engagement, résiliation à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture.
Paiement en une fois, engagement 1 an, renouvelable.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici