1200 manifestants déterminés jusqu’au retrait! – Par l’intersyndicale en Mayenne

LAVAL – 1200 opposants dans la rue. On pouvait penser que cette journée de mobilisation aurait été « un baroud d’honneur ». Il n’en semble être rien. Deux nouvelles journées de démonstration ont été décidées. L’intersydicale, CGT, CGC-CFE, FO, FSU, Solidaires et les mouvements lycéeens, ne lâche rien. Mais le gouvernement non plus. Persévérance du bras de fer total. Leglob-journal publie la « prise de parole  » qui a été faite avant le départ de la manifestation. Théâtralement portée au micro par Marie-Anne Bouchon de Sud – Education – Solidaires.

Réforme adoptée en Conseil des ministres, et 7 ème journée d’action

Par l’intersyndicale en Mayenne


La mobilisation se poursuit semaine après semaine pour le retrait du projet de réforme des retraites. De nombreuses initiatives se tiennent sur tout le territoire : grève, manifestations, rassemblements, piquets de grève, interpellation de membres du monde politique. Macron ne peut plus aller au théâtre tranquillement, pauvre Macron. Les ministres ne peuvent plus apparaître sereinement aux cérémonies des vœux, pauvres ministres…

Malgré les annonces du premier ministre et après 6 semaines d’un mouvement social inédit, la population soutient toujours majoritairement la mobilisation contre ce projet absurde et injuste (60% de soutien, au baromètre Harris Interactive du 14 janvier). La communication gouvernementale visant à nous expliquer à nouveau que ce projet est « juste et simple » se heurte à une opinion publique qui voit bien qu’il s’agit de nous faire travailler plus longtemps pour des pensions plus basses.


« Prendre totalement la main »


Aujourd’hui, le projet de loi est présenté en conseil des ministres. Depuis des mois, le gouvernement nous annonce simplicité et transparence . En réalité, le lecture du projet de loi est une épreuve pénible, tant ces 1000 pages regroupent des articles alambiqués. La quasi totalité des mesures est renvoyée à la publication ultérieure d’ordonnances. Le gouvernement entend prendre totalement la main. Ce projet de loi est donc un blanc seing que lui donneraient les parlementaires, plus que jamais godillots.



L’article 64 confirme le passage à la capitalisation en organisant l’ épargne retraite et en l’ouvrant aux assureurs, aux gestionnaires de fonds de pensions. AXA et Blackrock se frottent les mains.

Le gouvernement ne compte pas non plus abdiquer sur l’âge pivot, il propose désormais un âge d’équilibre qui s’appliquerait dès 2037. Il serait de 65 ans pour les génération des 75 et 67 pour les suivantes. vendre ce projet, on nous dit que la France n’a plus les moyens de financer les retraites, mais qu’en est-il de l ‘argent que les puissants nous volent en cachant leurs fortunes dans les paradis fiscaux ? Pourquoi n’y a-t il aucune taxe sur les transactions financières qui pillent les richesses que nous produisons ? Ce sont 49,5 Milliards d’euros qui ont été versés en 2019 aux actionnaires, soit une augmentation de 15 % par rapport à 2018.

On nous rabâche depuis des années qu’il faut que les riches le soient de plus en plus pour que cela ruisselle, mais qui a vu des augmentations de salaires dans son secteur à l’heure où les inégalités sociales se creusent de plus en plus ?

Alors quoiqu’en disent les médias et les politiques nous ne lâchons rien. Nous ne sommes pas des moutons qu’un Berger pourrait ramener à la bergerie. Nous tiendrons coûte que coûte jusqu’au retrait. Soyons fier·es de notre engagement, de notre solidarité, de notre combat et de notre énergie collective. Aujourd’hui dans la rue et demain on continue ! RETRAIT du plan de retraite MACRON !



Adhérez et faites un don

Ils ont commenté cet article :

  1. Dans son avis rendu le 24 janvier, le Conseil d’État attaque sévèrement le texte de réforme des retraites et dénonce l’empressement de l’exécutif à vouloir faire passer un texte dont la « sécurité juridique » n’est pas garantie.

  2. Pour les dispositions renvoyées aux ordonnances, il y en aura plus d’une centaine. Record battu, toutes catégories gouvernementales confondues.
    Je serais curieuse de savoir combien d’amendements seront portés. Le record, de mémoire, concerne le projet du mariage pour tous avec 5000 à 7000 propositions faites. Le plus grand chiffre concernait le dépôt dès le passage en commission.; le plus petit, le reliquat discuté en hémicycle. Le tout, discuté avec un droit de parole accordé pour défendre l’amendement, de 3 mn par intervenant. Ce fût déjà un scandale à l’époque.

Commenter cet article