Deux ministres, une secrétaire d’État et un chef en campagne

C’est un gouvernement fragilisé qui fait sa rentrée en ce mois de septembre 2018. Un exécutif qui cherche à ne pas se mettre en défaut. Le Président venu en Mayenne à Laval, en ce jour de rentrée scolaire, a travaillé à travers une opération de communication orchestrée selon les façons de l’ Ancien monde à renouer avec une certaine réalité dans un département qui lui est plutôt acquis. Quant à son ministre de l’Agriculture, il s’est plié aux injonctions des agriculteurs majoritaires dans le département qui s’étaient fait menaçants. Analyse. 
Par leglob-journal

La limitation de vitesse abaissée arbitrairement de dix kilomètres heure, l’Affaire Benalla, celles des ministres (notamment de la Culture), les atermoiements sur le prélèvement des impôts à la source, la démission coup de poing d...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Il vous reste 85% à lire. Pour obtenir l'accès à la totalité de cet article, choisissez l'abonnement qui vous convient. Vous aurez ainsi accès à tous les articles du Glob-journal



Faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement annuel
▶ 32 €/an
32 € au lieu de 36 €
J'opte pour 12 mois de lecture. Paiement en une fois. Renouvelable chaque année.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement mensuel
▶ 3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle
Renouvelé tacitement chaque mois. Sans engagement.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici