Église et pédophilie : de la sidération à l’action en Mayenne

C’est une véritable révolution douce qui vient de s’opérer en Mayenne concernant l’Église. Douce parce que menée jusque-là à huis clos. Après des années de silence et de discrétion maladive sur la question, voilà que le diocèse de Laval se met à jouer une certaine transparence en organisant une "soirée" autour de la pédophilie des prêtres en Mayenne : informations sur les cas avérés, actions de prévention, moyens mis en œuvre. De la "sidération" à la prise de parole obligée.

"Sortir de la crise par le haut"

Par Thomas H

« La vérité nous rendra plus libre et nous ne devons pas avoir peur » a dit l’évêque de Laval citant le Pape François. L’Église en Mayenne a décidé de sortir de son silence.

Elle a choisi de réunir comme elle dit le « peuple de Dieu », plutôt que de faire appel, par exemple, à une conférence de presse, ou un colloque. L’attachée de communication du Diocèse rappelle avec un sourire que les journalistes y sont aussi accueillis. Pourtant , quand en Mars 2019, au plus fort de la crise avec la mise en examen du Primat des Gaules, sollicité par leglob-journal, le diocèse expliquait ne vouloir faire aucun commentaire. En se retranchant derrière le communiqué de presse de dix lignes de la Conférence des évêques de France...


Contenu réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Abonnnez-vous pour lire la totalité de cet article. Choisissez ci-dessous une formule de soutien pour avoir accès à tous les articles du Glob-journal et faites le choix de l'investigation en Mayenne



Choisissez l'abonnement qui vous convient



Abonnement mensuel
3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle.
Formule sans engagement, vous pouvez résilier à tout moment.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement annuel
32 €/an
J'opte pour 12 mois de lecture,
Paiement en une fois, engagement 1 an.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici