Emmanuel Doreau (LDH 53) : «la concentration des pouvoirs est un danger pour la démocratie locale»

Pour Emmanuel Doreau, le président de la Ligue des Droits de l'Homme (LDH) en Mayenne, il y a du pain sur la planche dans ce département où « les habitants considèrent les violations des Droits de l’Homme comme étant quelque chose de normal dans le contexte politique». Pour l'ancien Bâtonnier de Laval, il faudrait plus d’éducation et de pédagogie pour corriger ces mentalités, ce qui est l'une des missions de la LDH. Dans cet entretien l'avocat lavallois porte également un jugement sur la concentration des pouvoirs en Mayenne qu'il estime préjudiciable pour la démocratie en pointant notamment les liens très forts qui existent entre politiques et milieux d'affaires. L'ancien adjoint à la culture au maire socialiste de Laval est aussi sans concession sur l'avenir de cette ville et la culture ...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Il vous reste 85% à lire. Pour obtenir l'accès à la totalité de cet article, choisissez l'abonnement qui vous convient. Vous aurez ainsi accès à tous les articles du Glob-journal



Faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement annuel
▶ 32 €/an
32 € au lieu de 36 €
J'opte pour 12 mois de lecture. Paiement en une fois. Renouvelable chaque année.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement mensuel
▶ 3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle
Renouvelé tacitement chaque mois. Sans engagement.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici