« En Mayenne, on a de la chance d’avoir un outil pour s’exprimer » – [4/5]

MUSIQUE - Quatrième et avant-dernier épisode de notre série sur l’Ensemble instrumental de la Mayenne. Après avoir exploré le fonctionnement du groupe, le rôle de la cheffe Mélanie Levy-Thiébaut et de Florent Billy, violon solo, cette semaine nous avons rencontré Philippe Martineau. Le clarinettiste nous raconte son parcours et le plaisir qu’il prend à « donner » au public quand il joue de la musique. Il nous parle aussi de l'évolution de l'orchestre, dans lequel il officie maintenant depuis plusieurs années

par Julie Vandard

« Quand j’étais gamin, même en baignant dedans, jamais je ne me suis dit que je serais musicien. Je voulais être cuisto.»  dit le clarinettiste à l’Ensemble instrumental de la Mayenne. Un père clarinettiste et saxophoniste dans un orchestre de bal, «un m...


Le contenu de cet article est réservé aux abonnés

Déjà un compte? Je me connecte


Il vous reste 85% à lire. Pour obtenir l'accès à la totalité de cet article, choisissez l'abonnement qui vous convient. Vous aurez ainsi accès à tous les articles du Glob-journal



Faites le choix de l'investigation en Mayenne

Paiement sécurisé par carte ou chèque bancaire


Abonnement annuel
▶ 32 €/an
32 € au lieu de 36 €
J'opte pour 12 mois de lecture. Paiement en une fois. Renouvelable chaque année.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal
Abonnement mensuel
▶ 3 €/mois
Je choisis 3 € de lecture mensuelle
Renouvelé tacitement chaque mois. Sans engagement.
J'ai accès aux archives du Glob-Journal

Contactez-nous : ici